Dans Presse-ocean

Publié le 13 Mars 2008

Municipales :

Yvonnick Gilet et Stéphan Beaugé battus par Monique Rabin, prochain maire


Le sourire de Monique Rabin contrastait dimanche soir avec la mine défaite d'Yvonnick Gilet.

  Monique Rabin a créé la surprise dimanche soir en devançant, de deux voix, le maire sortant Yvonnick Gilet et son colistier Stéphan Beaugé.

 

 - Coup de théâtre à la sortie des urnes, le tandem Yvonnick Gilet-Stéphan Beaugé, qui en 2001 était divisé, n'a pas convaincu. L'alliance des deux hommes ne leur a pas été prolifique alors qu'en 2001 le cumul de leurs deux listes leur offrait 70 % des suffrages. Alors comment Saint-Philbert-de-Grand-Lieu a basculé ? Grâce à un « un travail de terrain qui a fini par payer et à une liste compétente et diversifiée » comme l'affirme Monique Rabin ou à cause « des anciens maires qui ne m'ont pas soutenu » comme l'évoque Yvonnick Gilet. Un peu des deux certainement, auxquels il faut ajouter une alliance avec Stéphan Beaugé qui a peut-être trop politisé la liste du maire sortant dans un contexte national défavorable à la droite...

Monique Rabin, heureuse de ce résultat, avait néanmoins le triomphe modeste affirmant « vouloir réconcilier la commune et respecter les élus de la liste conduite par Yvonnick Gilet ». Elle estime qu'aujourd'hui « les habitants se sont autorisés à penser qu'une nouvelle équipe pouvait gérer Saint-Philbert en dehors de toute couleur politique, c'est une évolution des mentalités ».

 

Recours

          d'actions à mettre en place pour améliorer la vie des Philibertins », sans gros investissements.

Yvonnick Gilet, abattu, lundi matin, ne cachait pas sa « déception » mais « les électeurs ont              

Monique Rabin devrait donc être élue maire d'ici la fin de la semaine et durant les deux premières années de sa mandature « nous assumerons comme nous l'avions dit la gestion précédente et les investissements qui sont programmés ». 

Monique Rabin entend donc travailler « sur une trentaine  fait un choix, on doit s'y plier. Pourtant j'estime qu'avec mon équipe nous avons réalisé un gros travail et n'avons pas été récompensés ». Aujourd'hui, il souhaite « bon courage » à la nouvelle équipe et va déposer un recours « avec deux bulletins d'écart et beaucoup de bulletins nuls il faut vérifier et je veux m'assurer que les personnes de la liste de Monique Rabin habitent bien Saint-Philbert ». La nouvelle élue rappelle que la totalité des membres de la liste « vit bien à Saint-Philbert ».

Laurent Huou        

 

Tracts

Stéphan Beaugé, lui, trouvait hier après-midi la vie publique « cruelle, on n'a pas été récompensé de nos efforts ». Il estime avoir mené une bonne campagne, « on a certainement été victime du contexte national même si le local à également joué ».

En fin de matinée un communiqué envoyé par Stéphan Beaugé et signé Yvonnick Gilet se montrait nettement plus virulent jugeant « la victoire en demi-teinte de Monique Rabin » due « pour l'essentiel à la campagne de dénigrement qu'elle a orchestrée avec Claude Vincendeau en diffusant notamment à 48 heures du premier tour un tract malveillant ». Et de s'interroger : « Dans ce scrutin serré, la démocratie et les Philibertins ne sont-ils pas les grands perdants ? ». Là, on pourrait parler de mauvais perdant d'autant que, côté tracts anonymes, Monique Rabin n'a pas été épargnée 

Rédigé par Theco

Publié dans #St Philbert - Elections 2008

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article