Saint-Philbert de Grand Lieu - Pourquoi allons-nous revoter ?

Publié le 30 Mai 2008

Elections à Saint-Philbert de Grand Lieu  - Tract à la population -

 

Pourquoi allons-nous revoter ?

 

A l’issue du scrutin du 9 mars dernier, la liste Saint Philbert A’venir que je conduisais a remporté l’élection municipale face à la liste de M. Gilet par 1829 voix contre 1827.

Ces 2 voix d’écart, qui suffisent en démocratie pour remporter une élection, nous ont conduit à prendre en main la gestion de notre commune.

Ainsi, depuis le 16 mars, date de l’installation du nouveau Conseil Municipal, toute notre équipe travaille dans l’intérêt de tous les Philibertins, et met en place le programme pour lequel elle a été élue.

Toutefois, cet écart de 2 voix n’a pas été accepté par nos adversaires. En effet, un recours en annulation a été déposé le 13 mars 2008 par M. Gilet auprès du Tribunal Administratif de Nantes.

Ce recours s’appuyait notamment sur des arguments mettant ouvertement en cause des électeurs philibertins, le personnel municipal, les membres de la liste Saint Philbert A’venir, le personnel et les administrateurs de la maison de retraite Saint Joseph et même la presse écrite. L’instruction du Tribunal a permis de clarifier les choses. Tous ces griefs ont été jugés irrecevables, voire " fallacieux  par le Tribunal Administratif ",

Cependant, un seul élément a été retenu par les juges : la comptabilisation des bulletins blancs et nuls. Les juges retiennent en effet que des "maladresses" ont été commises dans la rédaction des procès-verbaux des différents bureaux de vote, et notamment celui du bureau n°5, dont la gestion par son président a été qualifiée de "catastrophique" par le Commissaire du gouvernement. Ces irrégularités suffisent au regard de la Loi pour annuler ces élections.

Le Commissaire du gouvernement a, par ailleurs, souligné que tous les bureaux de vote étaient présidés par des proches et des colistiers de M. Gilet, et que les élections de Saint Philbert de Grand Lieu sont annulées en raison d’erreurs commises par les requérants (M. Gilet et certains de ses colistiers) !

Aussi surprenante soit-elle, cette décision est juridiquement fondée au regard des erreurs relevées dans la tenue des bureaux de vote, et nous l’acceptons.

Dans notre esprit, il est important de respecter une décision de justice et de ne pas user de procédures coûteuses pour la collectivité.

C’est pourquoi nous ne ferons pas appel de cette décision devant le Conseil d’État. Nous préférons soumettre à nouveau, et dans les plus brefs délais, notre candidature aux électeurs Philibertins.

L’annulation de l’élection du 9 mars 2008 a donc été prononcée par le Tribunal Administratif et sera définitive le 23 juin 2008.

D’ici là, comme en ont décidé les Philibertins le 9 mars dernier, je reste Maire de Saint Philbert et le Conseil Municipal poursuit son action.

 A partir du 23 juin, et jusqu’à l’élection d’un nouveau Conseil Municipal, la gestion de la commune sera assurée par une délégation spéciale, désignée par le Préfet. Cette délégation sera chargée de l’administration courante, mais n’interviendra pas sur les dossiers en cours ou programmés.

A l’occasion des nouvelles élections municipales, c’est avec fierté que je conduirai à nouveau la liste Saint Philbert A’venir, avec les mêmes membres, défendant les mêmes valeurs et le même programme qu’en mars dernier. D’ici là, tous les Philibertins pourront compter sur nous. 

                                                                                                

                                                                                         Monique RABIN

Maire de Saint Philbert de Grand Lieu
Tête de liste de Saint Philbert A’venir 

    Saint Philbert A’venir
   7 bis rue de Verdun 44310 SAINT PHILBERT DE GRAND LIEU

                                         

Rédigé par Theco

Publié dans #St Philbert - Elections 2008

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article