Publié le 15 Mai 2008

Paru dans l'édition du jeudi 15 mai 2008

Saint-Philbert-de-Grand-Lieu : L'élection municipale annulée

Monique Rabin et Yvonnick Gilet devraient de nouveau se retrouver devant les électeurs dans les prochains mois.

 

C'est décidé, à moins que Monique Rabin ne fasse appel, les électeurs de Saint-Philbert de-Grand-Lieu seront de nouveau appelés à voter pour élire leur maire. Le tribunal administratif ayant annulé le scrutin du 16 mars dernier.
C'est paradoxal, mais le tribunal administratif en a décidé ainsi : il a invalidé les élections municipales du 16 mars dernier qui avait vu la liste de Monique Rabin devancer celle d'Yvonnick Gilet (le sortant), de deux voix, à cause d'erreurs faite par l'équipe... d'Yvonnick Gilet.

Faible écart de voix

Retour en arrière. Au lendemain des élections municipales, Yvonnick Gilet, le maire sortant battu, dépose un recours devant le tribunal administratif (TA) pour un tract qu'il juge diffamant et un écart de voix faible. Deux mois plus tard, le tribunal annule bien l'élection comme Yvonnick Gilet l'avait demandé mais pour d'autres motifs.
Au contraire même,

les juges ne reprochent rien à Monique Rabin et estiment que les bureaux de vote tenus par l'équipe d'Yvonnick Gilet n'ont pas bien retranscrit les bulletins nuls et renvoi. Et décide, pour ces motifs, de renvoyer les électeurs devant les urnes. Exit, donc, les tracts diffamants qui ont d'ailleurs circulé dans les deux sens et le faible écart de voix.

Yvonnick Gilet se dit néanmoins satisfait de ce jugement d'autant, affirme-t-il, « que souvent, les petites communes ne font pas toutes les choses de façon claire ». Une manière de se dédouaner du reproche du Commissaire du gouvernement sur la manière dont ont été tenus les bureaux de vote par les proches du maire sortant. Ce dernier, qui se prépare à une nouvelle campagne, ne sait pas si elle se fera avec la même équipe qu'il y a deux mois. Aucun grief

du côté de Monique Rabin     

on se dit satisfait de ce jugement non pas, parce qu'il faut revoter
mais parce que :

« le juge a tenu compte des observations du commissaire du gouvernement et donc aucun grief n'est retenu contre nous ». Monique Rabin rappelle

« la mauvaise gestion des bulletins nuls, par l'équipe d'Yvonnick GILET » 

Par conséquent la décision du tribunal administratif

« nous paraît logique même si c'est paradoxal, on est dans un état de droit ».

Hier soir, elle devait réunir son équipe afin de savoir si elle fait appel.

« nous avons à lancer beaucoup de dossiers pour la rentrée scolaire » mais en tout état de cause on devrait repartir avec la même équipe » reste que si Monique Rabin ne fait pas appel, les élections devraient se tenir durant l'été, ce qui, pour mobiliser les électeurs, n'est pas la solution idéale, mais en tout cas devrait clarifier de manière définitive ces élections municipales.

  Laurent Huou

Voir les commentaires

Rédigé par ThEco

Publié dans #St Philbert - Elections 2008

Repost 0

Publié le 4 Avril 2008

 
Monique Rabin
 
avait écrit un très beau texte
 
sur le petit cimetière de la communauté St françois

Un extrait se trouve dans ce diaporama : 
 
  Mémoire   Hommage
 
" Ce qui frappe c'est le total dépouillement, le gravier légèrement rosé qui recouvre chaque tombe. Un simple nom, pas d'objet inutile. Pour un peu, il passerait inaperçu entre se quatre murs. Mais justement, c'est la solennité de ce lieu tellement humble qui frappe.

Depuis 1872 -  510 soeurs de la communauté y ont été enterrées.

Comme  tous les cimetières, celui-là remplit une fonction de mémoire.

C'est vrai qu'il n'a rien d'extraordinaire mais nous y tenons. Nous voulons le conserver car il répond au souhait émis par l'ensemble du conseil municipal (unanime le 22 novembre 2004) de garder la mémoire des relations tissées entre la communauté et la population philibertine.
Nous insistons car il nous arrive d'entendre qu'il faudrait penser à le transférer... ailleurs. Pourquoi ?


Pour nous, dans un coin de la propriété devenue un espace vert ouvert à tous, avec ses bancs, ses jeux d'enfants, ses allées pour les vélos et les piétons, le petit cimetière dans son enclos d'origine a toute sa place. "       


                                                                 Monique Rabin    
 
Article paru dans ICI   n° spécial de décembre 2005


- Pourtant en mars 2008 le cimetière est déplacé dans le cimetière communal. (Municipalité Gilet)

 








 

Voir les commentaires

Rédigé par Theco

Publié dans #Hommage, #Cimetière communauté

Repost 0

Publié le 3 Avril 2008


En La communauté St François

C' était au printemps  2006, les religieuses qui habitaient toujours dans leur maison nous avaient agréablement donné le plaisir
de visiter leur parc et autorisés  d' y prendre des photos.

Bonne visite ...
 
___________
 
 
Et en 2014 : il semble que la Mairie ne sera jamais dans ce lieu !

Voir les commentaires

Rédigé par Theco

Publié dans #La communauté St François en 2006

Repost 0

Publié le 16 Mars 2008

Rédigé par Theco

Publié dans #St Philbert - Elections 2008

Repost 0

Publié le 16 Mars 2008

 

Monique Rabin, déjà Conseillère Régionale veut désormais se consacrer

aux philibertins et à la commune.

En étant élue, elle entre dans l'histoire comme 1ère maire de St Philbert de Grand Lieu 

   En 2001, elle affronte Yvonnick Gilet aux élections municipales à Saint Philbert de Grand Lieu et obtient son siège en simple conseillère. 

 

Monique Rabin, Conseillère Régionale des Pays de la Loire depuis 2004, Vice-présidente de la commission recherche, affaires inter-régionales, Européennes, démocratie territoriale. 1ère femme élue "Maire" de St Philbert de Gd Lieu lors de l'installation du conseil du dimanche 16 mars 2008. En 1998, à la suite des élections cantonales, Monique Rabin décide de s'intéresser de très près à la politique et à la vie consultative. Elle intègre ainsi un parti politique.

En 2002, puis en 2007, elle est candidate aux élections législatives sur la 9ème circonscription. L'élue PS est notamment soutenue par Jean-Marc Ayrault lors d'un meeting à Saint Philbert de Grand Lieu. 

 Cadre territoriale à la mairie de Rennes, elle a aussi oeuvré durant 13 ans à l'assemblée nationale. Elle mènera à nouveau une liste de rassemblement en 2008. Le résultat est sans appel, à deux voix près, elle bat son rival Yvonnick Gilet. Née en 1954 à Laval, la femme politique diplômée de droit et de sciences économiques décide donc aujourd'hui de mettre sa carrière professionnelle en suspens pour se consacrer à la mairie.

 "J'ai dit que je serai disponible, je veux l'être", a t-elle ajouté. Malgré un planning bien rempli par ses obligations, Monique Rabin entend tenir ses promesses, ce qui suppose d'après elle une totale réorganisation.

Voir les commentaires

Rédigé par Theco

Publié dans #St Philbert - Elections 2008

Repost 0