Elections municipales St Philbert de grand lieu

Publié le 6 Mars 2008

Municipales 2008

Saint-Philbert-de-Grand-Lieu

jeudi 06 mars 2008

Claude Vincendeau, ancien maire, soutient Monique Rabin

Claude Vincendeau
</P>
:

  Coup de tonnerre à quelques jours des élections municipales. Claude Vincendeau, ancien maire de Saint-Philbert-de-Grandlieu, apporte son soutien à Monique Rabin et à la liste Saint-Philbert A'venir qu'elle conduit face au maire sortant. C'est évidemment un appui de poids pour Monique Rabin

Ralliement à la candidate socialiste est surprenant et symbolique. Claude Vincendeau, maire de Saint-Philbert de 1971 à 1995 et conseiller général du canton de 1979 à 1998, n'a jamais caché son étiquette Divers droite. « Homme de droite, j'apporte mon soutien à la liste de Monique Rabin pour les élections municipales, en raison de la compétence de Mme Rabin. Compétence tout à fait nécessaire dans une ville importante de presque 8 000 habitants », justifie Claude Vincendeau.

 

Il fait référence au cursus de l'ancienne candidate à la députation : « Monique Rabin, diplômée de sciences économiques et de droit public, a occupé des fonctions de cadre dans les villes de Rennes, Nantes et Paris, et d'assistante parlementaire à l'Assemblée nationale. »

Par ailleurs, Claude Vincendeau se sent proche de la démarche de la candidate socialiste. « Mme Rabin conduit une liste de rassemblement ce que maire de Saint-Philbert j'ai toujours fait. »

Christophe JAUNET.

Saint-Philbert-de-Grand-Lieu

jeudi 06 mars 2008

Monique Rabin dénonce un tract malveillant

A quelques jours des élections municipales, des Philibertins ont reçu un tract qui discrédite la candidate Monique Rabin, tête de liste de Saint-Philbert A'venir, et son appartenance au Parti socialiste.

Ce tract de quatre pages est signé d'un mystérieux « comité de soutien, majorité municipale ». Yvonnick Gilet, le maire sortant, également candidat face à Monique Rabin, semble ignorer l'existence de ce tract malveillant.

Quant à Monique Rabin et ses colistiers, ils sont scandalisés et « très déçus ». Ils dénoncent « cette méthode qui nuit à la sérénité des débats. Distribuer un tract de ce genre à trois jours du vote est significatif d'une volonté de division et ne facilitera pas le travail en commun souhaité par tous les Philibertins ».

Rédigé par Theco

Publié dans #St Philbert - Elections 2008

Repost 0
Commenter cet article